16/04/2004

Pas de Roland Garros pour Ju et Kim?

La n°1 mondiale Justine Henin-Hardenne et sa dauphine Kim Clijsters soignent des problèmes de santé qui pourraient les priver de Fed Cup la semaine prochaine et même de Roland-Garros le mois prochain. 

Justin Henin-Hardenne est rentrée chez elle vendredi, après son retrait du tournoi de Charleston où elle défendait son titre. Des vertiges issus d'un taux de sucre faible dans le sang sont apparus, et sa fatigue a même fait craindre une possible mononucléose. «Les premiers tests peuvent laisser croire qu'elle pourrait souffrir d'une mononucléose, mais il s'agit seulement d'une possibilité», a déclaré son mari Pierre-Yves Hardenne. Si son problème sanguin était confirmé, il pourrait chambouler tout son programme de l'été. «Nous avons des craintes pour Roland-Garros», a ajouté Hardenne, à propos du deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, où sa femme doit défendre son titre. «Si c'est une mononucléose, on peut faire une croix dessus».

Clijsters elle est aux prises avec une blessure au poignet gauche, qui l'empêche de délivrer son puissant revers à deux mains. Ce poignet est maintenu de façon rigide depuis depuis un mois, mais la blessure n'évolue pas vite. «Ce sera dur pour elle d'être prête à 100% pour Roland-Garros», a déclaré son entraîneur Marc Dehous. Clijsters avait perdu contre Henin-Hardenne lors de la finale l'an dernier. 

Les deux Belges sont donc en plein doute, alors qu'elles avaient attaqué l'année sur les chapeaux de roue. Justine Henin-Hardenne s'était adjugé l'Open d'Australie et trois autres tournois pour conforter sa position de numéro 1 mondiale. Clijsters avait perdu en finale à Melbourne face à sa compatriote, avant de remporter deux tournois coup sur coup le mois dernier. Henin-Hardenne compte 7.367 points en tête du classement mondial, contre 6.280 à Clijsters. Amélie Mauresmo est troisième avec 3.457 points. 

Henin-Hardenne a d'ores et déjà renoncé à disputer le premier tour de la Fed Cup contre la Croatie la semaine prochaine. Sa participation à l'Open d'Allemagne le mois prochain reste incertain. «Je ne la vois pas défendre son titre à Berlin», dit Pierre-Yves Hardenne. 

Clijsters souhaite jouer contre la Croatie, chez elle à Bree. Mais elle doit se ménager pour bien guérir. «Elle doit faire très attention à ne pas remettre en cause le reste de sa saison sur terre battue», souligne Dehous, l'entraîneur de Kim.

AP


www.sportenligne.be
 
Article de www.dhnet.be
 

Justine Henin et son entourage sont dans le flou le plus complet

WEPION Justine Henin devra attendre mardi ou mercredi prochain pour savoir réellement de quoi elle souffre. Rentrée en Belgique hier matin après avoir déclaré forfait pour le tournoi de Charleston en raison d'un problème d'hypoglycémie, l'Ardennaise se rendra ce soir en consultation chez le docteur Jandrin, un endocrinologue de Verviers, afin de passer une batterie de tests qui devraient déceler la nature exacte de ses ennuis de santé.

«Nous nous trouvons à l'heure actuelle dans le flou le plus complet, confie son mari Pierre-Yves Hardenne. Le premier diagnostic laisse à penser qu'elle pourrait souffrir d'une mononucléose, mais il ne s'agit que d'une probabilité parmi d'autres. Le problème, c'est que nous ne savons rien. Et c'est ce qui nous inquiète...»

Cela fait un petit temps, en fait, que la première joueuse mondiale se plaint d'une certaine fatigue. Elle en avait laissé filtrer les premiers signes le mois dernier, dans la foulée de sa victoire à Indian Wells, expliquant qu'elle aspirait à prendre quelques jours de repos à Tampa, tant sa première partie de saison s'était révélée fort éprouvante. Le régime que lui fit subir Pat Etcheberry, son préparateur physique, dans son camp d'entraînement de Saddlebrook, ne ressembla pourtant en rien à celui d'un forçat, mais toujours est-il que la situation ne s'améliora pas.


«A Tampa, elle m'a plusieurs fois confié qu'elle se sentait fort fatiguée, poursuit-il. Et à Amelia Island, ce ne fut pas la grande forme du tout. Elle s'est carrément retrouvée sans la moindre énergie. Elle se plaignait constamment sur le terrain qu'elle n'avait pas de jambes. Elle donna bien l'impression d'avoir repris du poil de la bête contre Zvonareva et Mauresmo, mais ce ne fut qu'une illusion, au point qu'à notre arrivée à Charleston, nous lui avons fait subir une prise de sang. Elle a révélé un taux de sucre anormalement bas (NdlR: alors que le taux de glucose doit normalement s'élever entre 60 et 100, il était de 39 chez Justine). Elle n'avait jamais eu cela...»

Sans doute absente à Berlin

S'il est clair qu'un état d'hypoglycémie se trouve généralement provoqué par de la fatigue, il n'induit pas spécialement pour autant la présence d'une mononucléose. Justine Henin pourrait, par exemple, aussi souffrir d'asthénie, ce qui est tout simplement une grosse fatigue. Cette hypoglycémie, certes, comme le disait l'endocrinologue bruxellois Bernard Gillis, contacté mercredi par nos soins, peut également avoir été causée par une modification du métabolisme lié à un changement de morphologie engendré par des entraînements très poussés. Une adaptation du régime alimentaire couplée à du repos peut dès lors se révéler salvatrice.

«Je ne demanderais pas mieux que ce soit le cas, mais j'avoue que je n'en suis pas persuadé. Justine a toujours été bien suivie à ce niveau et je me rappelle qu'en 1998, une prise de sang avait déjà révélé des signes de mononucléose. Il faudra attendre les résultats des examens. Pour l'instant, elle est au repos complet.»

Le retour à la compétition de l'Ardennaise est normalement prévu la semaine du 3 au 9 mai à l'occasion du tournoi sur terre battue de Berlin, dont elle est tenante du titre. D'après Pierre-Yves Hardenne, cela dit, il y a peu de chance qu'elle y participe. Le mari de la championne glisse même qu'il se montre inquiet quant à sa présence à Roland-Garros, fin du mois prochain.

«Je ne la vois pas défendre son titre à Berlin. Je pense que ce sera beaucoup trop juste. Et j'avoue que nous craignons pour Roland-Garros. Si c'est une mononucléose, nous pourrons sans doute faire une croix dessus. Pour l'instant, nous ne pouvons rien faire, si ce n'est attendre...»

Serge Fayat

© Les Sports 2004


19:34 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merci ! voilà beaucoup de détails ..Merci !

Écrit par : Mammy | 17/04/2004

Roland Garros Oui,le top pour les détails,Pour Roland Garros??tu est certaine qu'elle ne jouera pas ????.
%137Continue comme cela,je viendrez plus souvent te faire un petit coucou.
Amitié Dan

Écrit par : dancarolo | 21/04/2004

Les commentaires sont fermés.