29/02/2004

Henin princesse du désert

Elle a remporté son 17e titre en reconduisant sa victoire à Dubaï

DUBAÏ Justine Henin (WTA 1) a ajouté, samedi soir, un nouveau titre à sa déjà prestigieuse collection en s'adjugeant pour la deuxième année consécutive le tournoi de Dubaï. En finale, l'Ardennaise a battu, 7-6 (7/3) et 6-3, la jeune Svetlana Kuznetsova (WTA 29), tombeuse de Venus Williams (WTA 18) et Ai Sugiyama (WTA 8), pour décrocher la dix-septième victoire de sa carrière et la troisième de sa saison 2004 après ses succès à Sydney et à l'Australian Open.

«Je suis vraiment très heureuse d'avoir réussi à défendre mon titre ici après avoir été malade la semaine dernière, expliqua-t-elle. Il s'agit d'un somptueux tournoi. Les gens font tout afin de placer les joueuses dans les meilleures conditions. Mon mari (NdlR: Pierre-Yves Hardenne) s'est d'ailleurs tellement bien amusé cette semaine que je l'ai à peine vu. Il est allé faire du ski nautique, du quad ainsi qu'une balade dans le désert...», sourit-elle.

Ce nouveau sacre dans cet Emirat du Golfe Persique, Justine Henin ne l'a, certes, pas reçu sur un plateau d'argent. L'Ardennaise, qui avait encore battu Svetlana Kuznetsova au troisième tour à Melbourne, aura dû se battre jusqu'au bout pour faire capituler une adversaire accrocheuse mais très irrégulière, qui avait remporté, à Bali et à Helsinki, les deux finales jusqu'à présent disputées dans sa carrière. Sous les yeux d'une belle colonie de supporters belges, la jeune Russe la poussa ainsi au tie-break dans le premier set, après avoir effacé un break à 5-4, avant de revenir de 3-0 à 3-3 dans le deuxième et de s'offrir une balle de 4-3, pour finir par plier.

Une question d'expérience

«Je savais que si je voulais avoir une chance de battre Justine, je devais pratiquer mon meilleur tennis «, expliqua la native de Saint-Pétersbourg, coachée par Emilio Sanchez. «J'ai essayé d'être la plus agressive possible, mais j'ai commis trop de fautes directes. J'aurais préféré perdre autrement, mais j'ai connu une semaine fantastique...»

Justine Henin, elle aussi, aura connu une belle semaine à Dubaï. Ne pratiquant pas toujours son meilleur tennis, mais gérant les moments importants avec beaucoup de calme et d'à-propos, l'Ardennaise aura, en somme, fait parler son talent naturel ainsi que son expérience déjà acquise pour confirmer sa suprématie au faîte de la hiérarchie mondiale tout en empochant un joli chèque de 93.000 dollars libres de toute taxe.

«J'ai dû me battre, reconnaîtra-t-elle. Il m'est arrivé de perdre ma concentration et mon agressivité à certains moments, mais je suis chaque fois parvenue à reprendre le contrôle des événements. Svetlana n'avait rien à perdre dans cette finale et elle s'est montrée très agressive. Il m'a fallu aller vers l'avant, prendre des risques, et c'est de cette manière que je devrai jouer dans le futur.»

Ce dimanche, elle prendra le chemin du Qatar, où elle sera la toute grande favorite du tournoi de Doha, privé d'Amélie Mauresmo (WTA 3) et de Serena Williams (WTA 6). Avec les victoires de Kim Clijsters à Paris et à Anvers, la concurrence n'a, pour l'instant, eu droit qu'aux miettes...

Serge Fayat

© Les Sports 2004

source: www.dhnet.be

Mise à jour tardive du site pour cause de départ en vacances... :)


09:22 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.