18/01/2004

Justine est prête pour Melbourne!

Justine a remporté son premier titre cette année en battant Mauresmo à Sydney

SYDNEY Justine Henin-Hardenne est prête pour l'Australian Open! C'est une certitude. Samedi après-midi, l'Ardennaise a remporté son premier titre de l'année et le quinzième de sa jeune carrière en triomphant en finale du tournoi de Sydney. Sous un généreux soleil, elle a pris sa revanche de sa défaite du Masters, à Los Angeles, en dominant en deux sets, 6-4, 6-4, Amélie Mauresmo (WTA 4), qui avait battu l'Italienne Francesca Schiavone (WTA 21) plus tôt dans la matinée en demi-finale. «C'est vraiment génial d'entamer l'année de cette manière! confia-t-elle, le sourire aux lèvres. Je n'ai sans doute pas pratiqué mon meilleur tennis, mais j'ai été courageuse quand il l'a fallu. J'ai très bien servi durant l'ensemble de la partie et j'ai réussi à me montrer plus agressive dans le deuxième set. En fait, j'ai bien joué lorsque cela s'est avéré nécessaire. Cela signifie beaucoup pour moi. Cela me donne beaucoup de confiance en vue de l'Australian Open.» Lauréate de deux levées du Grand Chelem la saison dernière, première joueuse mondiale, Justine Henin était attendue au tournant à Sydney pour sa première sortie de l'année. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'a pas failli. Sur les trois matches qu'elle a disputés, Lindsay Davenport ayant renoncé à l'affronter en demi-finale en raison d'une gêne à l'épaule, elle n'a perdu qu'un set, en quarts de finale, contre Chanda Rubin (WTA 9). Samedi en finale, deux breaks lui auront suffi pour s'imposer, même si ce fut à sa quatrième balle de match. «J'étais un peu tendue en fin de match, mais c'est normal, vu qu'il s'agit du premier tournoi de l'année. Dans l'ensemble, j'ai vécu une superbe semaine. Les conditions de jeu ne furent pas toujours évidentes, il faisait chaud et il y avait beaucoup de vent lors de cette finale, mais j'ai eu trois bons matches, ce qui est positif. J'ai eu un très bon test contre Chanda Rubin et un autre contre Amélie Mauresmo. L'Australian Open sera un tout autre genre de tournoi, avec un tout autre type de pression, mais je me sens prête.» Tête de série n°1 du tableau pour la toute première fois, la Wépionnaise entamera sa campagne à Melbourne ce lundi après-midi. En deuxième match, dans la Rod Laver Arena, le court central, elle y affrontera la benjamine du tournoi, l'Australienne de 15 ans Olivia Lukaszewicz (WTA 922), bénéficiaire d'une wild-card, qui a cru à une blague lorsqu'elle apprit le résultat du tirage au sort. «Je n'ai jamais entendu parler d'elle. J'ai tout juste eu l'occasion de la voir à la télévision lors d'une interview. Ce n'est pas toujours évident d'affronter quelqu'un qu'on ne connaît pas du tout. Et puis, les premiers tours sont toujours délicats. Elle n'aura rien à perdre. Moi, de mon côté, je vais tâcher de poursuivre sur ma lancée. J'essayerai de faire en sorte de demeurer bien concentrée. Peu importe que l'adversaire soit une joueuse du Top 10 ou non, il faut prendre chaque match au sérieux. Beaucoup de choses ont changé dans ma vie depuis l'an dernier. Il m'a fallu quelques semaines pour tout digérer, mais là, je me sens bien et je vais faire de mon mieux pour demeurer au sommet le plus longtemps possible...»

www.dhnet.be

 



12:23 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.