28/10/2003

"Justine a les cartes en mains"

C'est Kim qui le dit. Certes, la Limbourgeoise a récupéré le trône de numéro un mondiale cette semaine. Mais sa joie pourrait être de courte durée puisque, de son propre aveu, Justine Henin semble être la mieux placée pour terminer la saison avec les honneurs du premier rang mondial.

«Je ne connais pas avec exactitude le scénario qui pourrait favoriser mes desseins lors du prochain Masters, mais je pense que mes chances de me maintenir au sommet sont plutôt minces, confia encore Clijsters. D'après moi, c'est bel et bien Justine qui détient toutes les cartes en mains pour boucler l'année en pole position.»


Exact: il suffira à la citoyenne de Wépion d'atteindre le stade des demi-finales à Los Angeles pour finir la saison en beauté, le résultat de la néerlandophone n'important alors plus. Une hypothèse tout à fait envisageable compte tenu du taux d'absentéisme pour diverses raisons. «Je suis un peu triste pour Venus parce que nous entretenons de très bons rapports, conclut Kim Clijsters. Nous nous sommes encore envoyé quelques e-mails récemment et je pensais la revoir en action ces jours-ci. Malheureusement, ce ne sera pas le cas. Je le dis sincèrement: Venus Williams manque actuellement au tennis féminin, au même titre que sa soeur. Leur seule présence décuple notre motivation à toutes...»
 
Source: www.dhnet.be

10:55 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pas de Fed Cup pour Justine, pas de JO pour Kim.

Alors que Justine avait annoncé qu'elle ne participerait pas à la Fed Cup l'an prochain, Kim a souligné qu'elle ne prendrait pas part aux JO d'Athèmes. Un problème de sponsors serait à la base de cette décision. En effet, durant l'année, la numéro une mondiale joue avec des tenues de la marque Fila. Le Comité Olympique Interfédéral Belge a cependant signé un contrat avec Adidas. Et comme aucun des deux sponsors vestimentaires ne veut céder...

Pour rappel, la décision de Justine résulte d'un problème de programme qui entre en ligne de compte. Justine est en effet bien décidée à mettre tout en oeuvre pour conserver ses deux titres du grand chelem. Or, le premier tour de la Fed Cup se dispute en avril, au moment de la préparation pour le Grand Chelem parisien. Le même problème se pose ensuite pour l'US Open.

10:47 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un article pour mieux comprendre la lutte entre Justine et Kim

Kim ou Justine?
 
La Belgique est vraiment vernie. Pour preuve la situation de cette fin de saison. Kim et Justine sont en effet en mesure de terminer l'année à la place de numéro une mondiale. Mais qui sera l'élue ?

Un petit récapitulatif sur le principe du classement WTA s'impose. Celui-ci est en effet établi sur base des 17 meilleurs résultats obtenus lors des 52 dernières semaines.
 
Au cours de cette période, outre les points remportés en fonction des résultats proprement dit (round points), l'adversaire battu est également pris en compte, en fonction de son classement (quality points). Plus la joueuse est bien classée, plus le nombre de "quality points" sont en jeu. De plus, un tournoi n'est pas pas l'autre. Une victoire à Roland-Garros rapporte logiquement plus de points qu'un succès à Gold Coast.

Passons à la pratique. Avant le début des Masters, Kim Clijsters compte 6596 points. Justine suit à 135 points avec 6461 points à son actif. Sur base du principe des 52 semaines, Kim et Justine vont donc perdre leurs points acquis l'an dernier aux Masters.

Commençons par Kim: elle avait tout simplement remporté les Masters la saison dernière et donc les 485 "round points" qui l'accompagne. Elle avait alors battu successivement Rubin (35), Henin (55), Venus Williams (75) et Serena Williams (100). Cela signifie que la Limbourgeoise a encore engrangé 265 "quality points" supplémentaires. Au total, Clijsters devra donc défendre 750 points à Los Angeles.

Au tour de Justine: elle avait atteint les quarts de finale, obtenant 121 "round points". Elle avait éliminé Dementieva, ajoutant 35 "quality points" à son compteur. Justine n'a donc que 156 points à défendre.

A l'aube des Masters, le classement WTA est donc le suivant: Clijsters se retrouve deuxième avec 5913 points (6596-750+67) tandis que Henin-Hardenne occupe la première place avec 6372 points (6461-156+67).

Kim doit donc refaire un retard de 459 points sur Justine. C'est possible, mais difficile. Si la Limbourgeoise remporte les Masters pour la deuxième année consécutive, elle remportera 684 points, sans tenir compte des "quality points", le tableau du tournoi n'étant pas encore connu.
 
Si Justine obtient 226 points, c'est à dire si elle accède aux demi-finales, elle serait alors assurée de terminer à la première place mondiale. Si Kim s'incline en finale contre une autre joueuses, la Rochefortoise ne devrait alors remporter "que" 146 points, synonyme de quarts de finale.

Conclusion: Kim a beaucoup de points à défendre lors de ces Masters. Pour conserver sa place au sommet de la hiérarchie mondiale, il est conseiller qu'elle atteigne la finale face à une autre joueuse que Justine Henin-Hardenne. Si Kim gagne cette finale, une demi-finale suffit à Justine pour terminer en tête.

Si Kim perd cette finale, Juju pourrait alors se contenter d'un quart de finale pour débuter 2004 en tête. Justine part donc favorite pour terminer l'année à la première place mondiale. Place maintenant à l'action à Los Angeles. Plus que quelques jours à attendre et le verdict sera connu !

 
Source: www.sporever.be

10:44 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/10/2003

Pas de Fed Cup pour Justine

Article paru le 25 octobre 2003  sur Sporever.be (d'après AP)

Belga
La numéro 1 du tennis mondial, la Belge Justine Henin-Hardenne, a annoncé samedi qu'elle ne participera pas à la Fed Cup l'an prochain, pour se concentrer sur les grands tournois et les JO d'Athènes.

Henin-Hardenne, qui a déjà déclaré forfait pour la phase finale de la Fed Cup 2003 qui aura lieu à Moscou en novembre, a expliqué que la défense de ses titres en Grand Chelem à Roland-Garros et à l'US Open, ainsi que sa volonté de défendre sa place de numéro 1 mondiale et celle de s'illustrer lors des Jeux olympiques, ne lui laisseront pas la place d'intégrer à son programme la Fed Cup, l'équivalent de la Coupe Davis pour les féminines.  «Certainement pas l'an prochain car il y a les JO, et c'est trop», a déclaré Justine Henin-Hardenne dans l'édition du journal 'Le Soir'.  

La participation de la numéro 2 belge, Kim Clijsters, qui elle aussi ne se rendra pas cette saison à la phase finale de le Fed Cup à Moscou, reste incertaine.  La Belgique a remporté la Fed Cup il y a deux ans, alors que Clijsters et Henin-Hardenne avait joué la finale



13:57 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Henin reste à l'aube de sa carrière

CLASSEMENT LA NOUVELLE Nº 1 MONDIALE N’AURA AUCUN MAL à GARDER SA MOTIVATION INTACTE
Article du Soir du 20 octobre 2003
 
Photo AFP
La nouvelle reine du tennis féminin a dépensé beaucoup d’énergie pour réaliser ses rêves. Mais à 21 ans, elle a d’autres nombreux défis à relever.

PAOLO LEONARDI Une omelette accompagnée de quelques pommes rissolées, sans oublier un coca. Le tout avalé, dimanche soir, dans un restaurant planté quelque part en Alsace : « L’Auberge des Cigognes ». En constatant la composition du menu censé fêter son accession à la première place mondiale, absorbé sur la route du retour en voiture de Zurich, on comprend que Justine Henin ne sera jamais une fille comme les autres. Simplicité reste le mot d’ordre pour la nouvelle reine du tennis international. Une nouvelle reine dont on sait que le règne ne durera qu’une semaine puisque lundi, Kim Clijsters reprendra possession de son bien et ce, quel que soit son parcours cette semaine à Luxembourg. Ce passage de témoin résume bien la bagarre qui fait rage au sommet d’une hiérarchie qui vient de connaître sa troisième nº 1 mondiale en dix mois. Il est bon de rappeler ici que le classement WTA est basé sur les résultats enregistrés durant les 52 dernières semaines et qu’un autre système de classement est en application. Intitulé « Race to the Championships » (la course au Championnat, entendez le Masters), ce dernier sert à déterminer les huit joueuses invitées à disputer le grand rassemblement de fin d’année. Plus simple à comprendre parce que démarrant au 1er janvier, il est le fidèle reflet de la saison en cours. Nulle surprise, dans ces conditions, de le retrouver dominé par Justine Henin, laquelle a profité de sa victoire en Suisse pour conforter sa place de leader. Avec 6.418 points, elle y devance Kim Clijsters (6.136), Notons que ses deux victoires en Grand Chelem, à Roland Garros et à l’US Open, lui ont rapporté à elles seules quelque 1.500 points. Suivent Serena Williams (3.916), Lindsay Davenport (2.990), Jennifer Capriati (2.471), Amélie Mauresmo (2.440), Elena Dementieva (2.324) et Venus Williams (2.211), qui occupe la huitième et dernière place qualificative pour le rendez-vous de Los Angeles. Depuis le forfait de Serena Williams, la neuvième classée, soit Anastasia Myskina (2.172), est la mieux placée pour être « mastérisée », mais Chanda Rubin (1.991) n’a pas dit son dernier mot. Luxembourg et Linz cette semaine, et Philadelphie et Québec la semaine prochaine, livreront les derniers verdicts. A force de réaliser ses plus grands objectifs (des victoires en Grand Chelem et la place de no 1), on peut se demander si l’Ardennaise n’est pas en train de se brûler les ailes trop tôt. Quelques jours avant sa victoire à New York, Carlos Rodriguez expliquait qu’il valait mieux que sa joueuse ne devienne pas no 1 cette année parce qu’il ne l’estimait pas prête pour assumer un rôle qui demande une énergie folle tant sur les courts qu’en dehors de ceux-ci. Car le dossard de leader collé dans le dos d’une joueuse est pareil au poisson d’avril : il se remarque par tous et partout. Face à des joueuses prêtes à tout pour la faire tomber de son piédestal, la no 1 voit ses responsabilités accrues. Et une fois l’arène désertée, elle devient inévitablement la porte-parole du tennis féminin auprès du public et des sponsors. Mieux vaut alors tourner sept fois sa langue en bouche avant de se prononcer. Mais l’entraîneur voulait surtout parler du danger que représente l’accession au nirvana sur le plan mental. Aussi courageuse soit-elle, Justine Henin allait-elle avoir la force suffisante pour remettre son ouvrage sur le métier ? Allait-elle réussir à se tailler d’autres objectifs, le carburant qui permet au moteur de tout champion de tourner ? A Zurich, Carlos Rodriguez semblait plus rassuré. Le propre d’une championne est d’en vouloir toujours plus, fit-il savoir. Justine travaille à fond et réclame toujours un supplément de travail. Elle possède une capacité à encaisser un énorme volume d’entraînement. Cela peut faire mal, elle peut pleurer mais elle continue… Une chose rassurera les sympathisants de la championne. Parce que l’accouchement de la première place mondiale s’est enfin produit, Henin ne vivra plus dans le stress de cette perspective, une situation difficile à gérer qui lui fut fatale à Filderstadt. Le fait d’avoir réalisé un rêve d’enfant, lorsque je commençais à jouer au tennis, ne changera pas ma mentalité et mon caractère, a fait savoir Henin. Tout cela va me motiver encore plus pour atteindre d’autres buts, essayer de remporter d’autres tournois du Grand Chelem, garder cette place le plus longtemps possible. A 21 ans, et même si elle avoue une fatigue en cette fin de saison chargée, la nouvelle no 1 est loin de présenter un corps usé. Sa jeunesse et le fait que son métier est sa véritable passion sont d’autres atouts. Quant aux objectifs, enfin, on signalera qu’ils restent… très nombreux. Très vite, il y aura par exemple ce Masters à remporter, une couronne prestigieuse qui avait permis à Clijsters de faire son « coming out » international il y a douze mois. Il y aura ensuite, juste après le sapin de Noël et les cotillons de la Saint-Sylvestre, l’Open d’Australie, premier des quatre Grands Chelems qui sied merveilleusement à son jeu. Roland Garros, Wimbledon et l’US Open seront à chaque fois d’autres moments cruciaux de sa carrière où il lui sera facile de se refaire une virginité en matière de motivation. Enfin, le retour en activité la saison prochaine des sœurs Williams, qui manquent, pourquoi le nier ?, cruellement au tennis féminin, permettra à Justine Henin de repousser plus loin ses limites pour prouver au monde entier qu’elle est bien cette fille unique dans son genre, capable d’ingurgiter une omelette et des pommes rissolées les soirs de gala.

13:55 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/10/2003

Kim ou Justine: laquelle finira numéro 1?

 

TENNIS  -  Kim ou Justine  ?

Dix questions pour une place

Puisqu'il est impossible de dire aujourd'hui qui de Justine ou Clijsters sera no 1 mondialeà la fin de la saison, voici dix clés pour comprendre le débat.

1. Pourquoi Kim et Justine ne peuvent-elles plus s'affronter qu'en finale d'un tournoi  ?

Les tableaux des tournois sont tirés au sort, mais il y a à chaque fois quatre têtes de série. Kim étant no 1 et Justine no 2, elles sont aux antipodes l'une de l'autre, et ne peuvent donc se rencontrer qu'au stade ultime de l'épreuve.

2. Kim gagne à Filderstadt. Or, Justine se rapproche un peu plus d'elle au tableau mondial. Est-ce bien normal  ?

Kim défendait 378 pts gagnés lors de ce même tournoi en 2002 alors que Justine n'en avait récolté qu'un (défaite au premier tour). Cette fois, elle en a remporté 382 et Justine 247. Voilà pourquoi le fossé se rétrécit un peu plus encore entre les deux. C'est la formule du classement WTA qui veut ça.

3. Comment expliquer que Justine, qui a remporté autant de tournois (7) que Kim en 2003, mais surtout deux épreuves du Grand Chelem, soit moins bien classée  ?

Le classement WTA court sur 52 semaines et comptabilise encore aujourd'hui la victoire de Kim au Masters en novembre 2002. Si Justine a remporté plus de tournois majeurs en 2003, Kim a disputé plus de finales (12 contre 10).

4. Combien de tournois leur reste-t-il pour conserver ou décrocher cette place de numéro 1 avant la fin de saison  ?

Après Zurich, il restera trois semaines de compétition. La semaine prochaine, Kim est inscrite à Luxembourg (un Tier 3 dont elle est tenante du titre, mais peu important en points), et Justine pourrait éventuellement aller à Linz. Aucune des deux n'est ensuite engagée à Philadelphie. Leur dernière com pé tition sera le Masters en novembre (Los Angeles).

5. Une joueuse étrangère peut-elle ravir la place de numéro 1 mondiale aux deux Belges ces prochains mois  ?

Non, sans doute pas avant mars prochain. Tout simplement parce que leurs concurrentes possèdent près de 2000 points de retard sur Kim et Justine. Ce qui est énorme. Même si Serena Williams, 3e mondiale, gagnait le Masters (mais y sera-t-elle  ?), elle devrait tabler sur un début 2004 canon (elle n'a rien à gagner à l'Australian Open, où elle a fait le plein de points en s'imposant en janvier dernier) pour redevenir no 1. Donc pas avant mars ou avril...

6. Que font précisément les soeurs Williams en ce moment  ? Vont-elles bientôt réapparaître sur un court  ?

Leur dernière apparition remonte à la finale de Wimbledon, remportée par Serena fin juillet. Depuis, elles sont blessées (Venus aux abdominaux, Serena a été opérée au genou gauche), et ont surtout été marquées par l'assassinat de leur soeur Yetunde le 14 septembre dernier. Venus est réapparue ce week-end dans les tribunes d'un stade de baseball à Miami. Selon la WTA, elles devraient reprendre à Philadelphie (27 octobre), une semaine avant les Masters. Mais personne ne connaît leur réelle motivation en ce moment.

7. Comment se fait-il qu'il y avait plus de joueuses du top 10 à Zurich qu'à Filderstadt  ?

Elles étaient huit à Filderstadt, elles ne sont que cinq à Zurich alors que le prize money est le double en Suisse. Avec l'aide de Porsche, Filderstadt séduit les meilleures joueuses, les avantages qu'elles tirent de ce sponsor automobile de luxe étant impossibles à situer exactement...

8. Quel est l'intérêt financier de la place de no 1 mondiale  ?

Au niveau de la WTA, seuls les résultats en tournois sont rémunérés. En fin de saison, cependant, un jackpot est partagé entre les joueuses du top avec une répartition selon le classement. Par contre, les sponsors peuvent inclure une clause tenant compte de ce statut privilégié dans leur engagement avec une joueuse. C'est le cas du contrat liant Justine à Adidas. Elle obtient notamment un bonus par Grand Chelem remporté, et selon son classement en fin de saison. Donc, no 1 rapporte plus que no 2.

9. Pourquoi Justine est-elle annoncée au tournoi de Linz alors qu'elle ne veut pas y aller  ?

Tenante du titre, elle avait tout d'abord l'intention de s'y rendre, mais Linz a été supprimé de son programme en même temps que la Fed Cup début septembre, afin de reposer son dos meurtri en cette fin de lourde saison. Il semble cependant que la WTA insiste tant et plus pour qu'elle participe. En tant que Tier 2, le tournoi autrichien a en effet droit à trois joueuses du top 10. Or, jusqu'à présent, seule Myskina aurait confirmé sa présence. Serena Williams, également annoncée, ne fera apparemment pas le déplacement en Europe pour cet unique rendez-vous.

10. Laquelle des deux Belges souhaite le plus obtenir la place de leader mondiale  ?

À Filderstadt, Kim a déclaré qu'elle préfère céder le titre à Justine qu'à une étrangère. Justine, elle, a répété que l'important était de gagner les matches, et que cette place en découlerait naturellement. Pas de surenchère, donc. Mais en coulisses, on perçoit clairement que ce duel représente désormais leur seul objectif 2003.

Vincent ETIENNE

Article paru dans Vers l'Avenir du 14 octobre




10:18 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2003

Une photo dédicacée de Justine

 

Vous voulez une carte postale dédicacée de Justine ? Rien de plus simple. Il vous suffit d’envoyer un e-mail avec vos coordonnées et votre discipline sportive à info@wilson.be Quelques jours plus tard, vous aurez une photo dédicacée de Justine dans votre boîte aux lettres.


15:38 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/10/2003

Numéro 1

Depuis ce lundi 20 octobre 2003 et suite à sa victoire contre Jelena Dokic en finale du tournoi de Zurich, Justine occupe la première place du classement WTA pour la première fois de sa carrière! Bravo Justine (photo AP)

12:51 Écrit par Nathalie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |